Skip to main content

Comment la parole de Christ se retourne sur ses contradicteurs ?

Mt 21 :33 33 ¶ Ecoutez une autre parabole. Il y avait un homme, maître de maison, qui planta une vigne. Il l’entoura d’une haie, y creusa un pressoir, et bâtit une tour ; puis il l’afferma à des vignerons, et quitta le pays.

Écoutez une autre parabole. Comparer Mr 12 : 1-12 Lu 20 : 9-19

La seconde parabole est également une réprimande des classes dirigeantes qui cherchaient sa mort. Un maître de maison. Ce chef de famille est ici une représentation de Dieu. Dans le portrait qui suit, on voit les bénédictions qu’il a accordées, et le soin qu’il a pris d’Israël.

Qui planta une vigne. Notre Seigneur illustre son récit, selon son habitude, d’images de la vie courante et des objets familiers. La Palestine était une grande région productrice de vin.

Il l’entoura d’une haie. Dieu, dans ses soins, n’a pas seulement planté Israël, mais il l’a entouré d’une haie par une loi qui la séparait des païens.

Y creusa un pressoir. Le pressoir se composait de deux parties :

(1) la cuve, ou auge, du dessus, où l’on plaçait les grappes de raisin qui étaient foulées avec les pieds ;

(2) une cuve plus petite, où le jus du raisin foulé coulait à travers un trou. Ici cette petite cuve était « creusée » dans la terre ou le roc puis maçonnée. C’est tout cet ensemble qui est appelé le pressoir.

Y bâtit une tour. Les tours étaient construites dans les vignes pour les gardiens, qui défendaient les vignes contre les voleurs et les animaux indésirables. La tour permettait de voir au loin, de se protéger de la pluie, du soleil, de stocker des outils etc.
La haie, le pressoir et la tour sont les divers avantages accordés par Dieu au peuple Juif. Ro 9 : 4

Il l’afferma à des vignerons. Qui représentent les dirigeants Juifs, mais également tout le peuple en tant que nation.

Et quitta le pays. Ou mieux : « alla dans un autre pays ». Luc ajoute « Pour longtemps ». Lu 20 : 9

Cela veut dire que Dieu a laissé Israël à lui-même, pour voir l’usage qui serait fait des faveurs accordées.

Mt 21 :34 Lorsque le temps de la récolte fut arrivé, il envoya ses serviteurs vers les vignerons, pour recevoir le produit de sa vigne.

Lorsque le temps de la récolte fut arrivé. Probablement pas à un moment bien défini, mais lorsque quelque chose de particulier doit être réalisé, lorsqu’un appel à la repentance doit être lancé, comme par les prophètes.

Il envoya ses serviteurs. Les prophètes.

Pour recevoir le produit de sa vigne. La part du maître de maison. Le fermage devait être payé par une portion précise de la production. Les fruits qui étaient l’obéissance, l’amour, la vie droite, l’enseignement du vrai Dieu aux nations, etc.

Mt 21 : 35 Les vignerons, s’étant saisis de ses serviteurs, battirent l’un, tuèrent l’autre, et lapidèrent le troisième.

Matthieu 21 : 36 Il envoya encore d’autres serviteurs, en plus grand nombre que les premiers ; et les vignerons les traitèrent de la même manière.

Les vignerons, s’étant saisis des serviteurs. Selon le but évident de l’ensemble de la parabole, ceci est l’image vivante de l’accueil irrespectueux et violent souvent fait aux prophètes et autres messagers divins, et le refus d’obéir à leur message. Voir Mt 23 : 29-31,34,37 Lu 11 : 47-50 13 : 33,34

Comparer 1Th 2 : 15 Ap 16 : 6 18:24

Tuèrent l’autre. Certains prophètes ne furent pas seulement maltraités, mais réellement mis à mort.

Mt 21 : 37 Enfin, il envoya vers eux son fils, en disant : Ils auront du respect pour mon fils.

Enfin, il envoya vers eux son fils. Ceci était le dernier effort, le couronnement de la miséricorde divine ; après quoi, d’une part, toutes les ressources, même de l’amour céleste, sont exprimées, et d’autre part la mesure des péchés est parfaitement remplie.

Mt 21 : 38 38 Mais, quand les vignerons virent le fils, ils dirent entre eux : Voici l’héritier ; venez, tuons-le, et emparons-nous de son héritage.

Voici l’héritier. Celui à qui l’héritage est destiné, et à qui il reviendra très justement. Christ est « l’héritier de toutes choses ». Hé 1 : 2

Venez, tuons-le. On retrouve ici les mots de la Genèse, où les frères de Joseph expriment une résolution identique. Ge 37 : 20

Cette résolution a été réellement menée à exécution. Jn 11 : 53

Emparons-nous de son héritage. Si Christ prenait le dessus, le Judaïsme devait tomber ; s’ils pouvaient détruire Christ ils pouvaient garder leur mainmisse sur la vigne ; ou, en d’autres termes, s’emparer de l’héritage. Telle était leur espérance.

Mt 39 : 39 Et ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne, et le tuèrent.

 Le jetèrent hors de la vigne. Ceci peut être une allusion à Christ qui a souffert « hors des portes ». Hé 13 :12,13 Jn 19 : 17
Le tuèrent. Ceci est une prophétie de sa propre mort, des mains de ces hommes à qui il s’adresse.

#Mt 21:40 Maintenant, lorsque le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ?

Maintenant, lorsque le maître viendra, que fera-t-il ? Cette question est adressée aux Juifs, qui semblent avoir été si captivés par la description si vivante, qu’ils répondent sans se rendre compte qu’ils prononcent leur propre condamnation. Voir v.41.

Mt 21 : 41  Ils lui répondirent : Il fera périr misérablement ces misérables, et il affermera la vigne à d’autres vignerons, qui lui en donneront le produit au temps de la récolte.

Ils lui répondirent, etc. Leur réponse n’est pas seulement un décret de jugement contre eux-mêmes, mais également une prédiction. La nation fut presque détruite dans la guerre contre les Romains, plus d’un million ont péri au siège de Jérusalem ; la constitution politique Juive était détruite, et « d’autres vignerons, » l’Église de Christ, allait recevoir l’héritage et le royaume.

Mt 21 : 42 Jésus leur dit : N’avez-vous jamais lu dans les Ecritures : La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l’angle ; C’est du Seigneur que cela est venu, Et c’est un prodige à nos yeux ?

La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient. “Les Écritures » dont il est question sont le Psaume 118 — un psaume que les Juifs appliquaient au Messie. #Ps 118 : 22,23

Pierre utilise deux fois cette image. #Ac 4 :11 1P 2 : 7

La figure représente une pierre considérée par les bâtisseurs comme sans valeur, et qui se trouve devenir la pierre angulaire de l’immeuble. La pierre est Christ, rejeté par la nation Juive, la « pierre angulaire », qui est le sens de « la principale de l’angle ». La pierre qui joint deux murs. Ceci est une référence à l’union des Juifs et des Gentils dans l’église.

Un prodige. Cette pierre rejetée devait devenir la « pierre angulaire, choisie, précieuse », sur laquelle repose toute la structure du temple spirituel. #1P 2 : 6, Esa 28 : 16

Mt 21 : 43 C’est pourquoi, je vous le dis, le royaume de Dieu vous sera enlevé, et sera donné à une nation qui en rendra les fruits.

Sera donné à une nation qui en rendra les fruits. Le royaume était pris aux Juifs et donné à la « nation choisie » ; pas une nation particulière, mais ceux qui sont choisis parmi les nations pour être un « peuple acquis ». #1P 2 : 9

Mt 21 : 44 Celui qui tombera sur cette pierre s’y brisera, et celui sur qui elle tombera sera écrasé.

Celui qui tombera sur cette pierre s’y brisera. Dans ce verset, il y a deux destins pour les opposants : ceux qui tombent sur la pierre et qui sont brisés, ceux sur qui la pierre tombe et qui sont écrasés. Si le principe en est général, l’application particulière est pour les opposants Juifs. Leur chute sur la Pierre (Christ) fut la ruine de leur nation. Quand la Pierre tomba sur eux, selon le jugement qu’il avait prédit pour l’avoir rejeté, ils furent écrasés dans une terrible désolation, environ trente-sept années plus tard. L’An 70 Les Romains vont les détruire, il ne restera plus rioen. Selon la prophétie de Jésus  

Lu 21 : 6 et la suite Les jours viendront où, de ce que vous voyez, il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit renversée.

Première guerre judéo-romaine. En 66, la population juive se rebelle contre l’Empire romain. Quatre ans plus tard, en 70, les légions romaines menées par Titus reconquièrent et détruisent Jérusalem, y compris le Second Temple

  • Le premier Temple fut donc construit par Salomon (10 siècles av. JC), et sera détruit par l’armée babylonienne vers 587-586 av. JC. Le peuple juif fut alors déporté à Babylone par le roi de Babylone, Nabuchodonosor.
  • Ps 137 : 4 Comment chanterions-nous les cantiques de l’Eternel Sur une terre étrangère ?
  • Le second Temple fut reconstruit sous Cyrus (roi de Perse) par Zorobabel (petit-fils du roi de Judée, Joachim). Il prit la tête du peuple après leur libération de Babylone. Construit durant 46 ans d’après Jn 2 :20 Les Juifs dirent : Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras !

Ce second Temple sera détruit en l’an 70 par l’armée romaine, menée par Titus.

LA DESTRUCTION DU TEMPLE (70 APR. J.–C.)

Lors de la prise de Jérusalem par Titus, en 70 apr. J.–C., soit quatre ans seulement après la fin des travaux, le Temple fut brûlé. Les pierres furent remployées pour d’autres constructions, puis les musulmans élevèrent, sur l’esplanade, le Dôme du Rocher ou mosquée d’Omar. L’actuel Mur des lamentations est un vestige du mur occidental de soutènement de l’esplanade du Temple.

La destruction du Temple est un événement d’une portée considérable : centre et symbole du pouvoir religieux mais aussi politique, le Temple assurait la cohésion de l’édifice social juif. Dès lors, le peuple juif dut se tourner vers une réorganisation profonde de ses structures mêmes.

Ou en est le 3° temple ? Il est réalisé en pièces détachées et numérotées, prêt à être reconstruit mais où ?

 Normalement sur l’Esplanade du Temple ou appelé maintenant l’esplanade des Mosquées, il faut une nouvelle guerre pour libérer cet endroit ou un tremblement de terre ?

Après un moratoire de 2000 ans, les juifs ont de nouveau la possibilité de s’acquitter de cette taxe et d’accomplir la mitsva. Il y l’histoire de la vache entièrement rousse qui vient d’être réalisé car toutes les vaches étaient tachetées, mais enfin ils semblent qu’ils sont arrivés à avoir une vache entièrement rousse.  Les entrainements aux rituels des 3 grandes fêtes juives, la Pâque, la Pentecôte et la fête des tabernacles, ont recommencé. Les membres de l’Institut du Temple et les sacrificateurs, descendants d’Aaron, apprennent à reproduire gestes et prières, en attendant l’édification du Temple… Nous arrivons vers les temps de la fin, c’est certain soyons prêt pour l’enlèvement de l’église ! 

Mt 21 : 45 Après avoir entendu ses paraboles, les principaux sacrificateurs et les pharisiens comprirent que c’était d’eux que Jésus parlait

Après avoir entendu ces paroles, etc. Quand la conclusion de la parabole fut faite, ils en ont compris le sens, et qu’ils s’étaient condamnés eux-mêmes.

Close Menu

About Salient

The Castle
Unit 345
2500 Castle Dr
Manhattan, NY

T: +216 (0)40 3629 4753
E: hello@themenectar.com