Skip to main content

Comment choisir son conjoint ?

By 25 février 2021mars 1st, 2021Encouragement

Dans la série : La famille chrétienne : Première vidéo :
Comment choisir son conjoint ?

Bonjour, mes amis, En tant que père et pasteur, je voudrais vous parler d’un sujet qui me tient à cœur : La famille chrétienne

Je publierai une vidéo par mois sur ces sujets. La vidéo pour aujourd’hui est : Le choix du conjoint puis 2* Sujet Le rôle du mari 3*sujet Le rôle de la femme 4*Sujet Les enfants 5*Sujet les finances dans le couple, et puis on continuera sur d’autres sujets.

En préambule : Je tiens à dire que le mariage n’est pas la finalité d’une vie chrétienne, beaucoup sont appelés à ne pas se marier et à rester célibataire. 

L’apôtre Paul conseille le célibat qui est à ses yeux le moyen le plus libre de servir le Seigneur 1 Corinthiens 7 : 7 (La Bible en français courant) “En réalité, je préférerais que tout le monde soit célibataire comme moi ; mais chacun a le don particulier que Dieu lui a accordé, l’un ce don-ci, l’autre ce don-là.”
Ou encore : 1 Corinthiens 7 : 38 “Ainsi, celui qui épouse sa fiancée fait bien, mais celui qui y renonce fait encore mieux.”

Il est vrai que le célibataire est libre de son temps et peut se consacrer davantage à l’œuvre de Dieu, voyager, servir les églises locales, apporter la Parole dans divers lieux, témoigner de l’amour du Seigneur pleinement, sans être obligés de regarder sa montre à chaque instant en pensant son conjoint ou à sa famille qu’il l’attend à la maison, mais il est libre de son temps.

Il n’y a pas de honte d’être célibataire mais une gloire aux yeux de Dieu de se donner pleinement à son service.

Vous savez le bonheur ne vient pas du mariage, le bonheur vient de notre relation avec Dieu qu’on soit marié ou célibataire  et il ne faut oublier ceci, car beaucoup pensent que le bonheur vient dans le mariage. Ils ne savent pas ce qu’ils disent ! vient dans le mariage. Ils ne savent pas ce qu’ils disent !

Mais revenons à notre sujet du jour : Le chrétien et le choix du conjoint ?   Comment savoir que je ne me trompe pas ?

Avant de se marier, il est important de connaître nos motivations et celle de notre futur conjoint. Le choix du conjoint est une étape extrêmement importante de notre vie et qui va définir notre destinée soit une vie de paix et de bonheur, soit une vie de déchirement et de souffrances.

Attention, l’amour rend aveugle, mais le mariage rend la vue ! C’est une boutade, mais qui se révèle très souvent vrai, mais il est trop tard !

Le but de Dieu est très clair et il est dans la Parole de Dieu:  Oui, mes amis, il y a un avenir et une espérance pour chaque personne qui vient au Seigneur  et cela amène tellement de bonheur pour celle qui accepte pleinement le plan de Dieu pour lui ou pour elle. Mais ce n’est pas sans combat et sans difficulté !

Dieu nous dit dans sa Parole dans le livre de Jérémie 29 : 11  « Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance ».

C’est vrai qu’aujourd’hui encore, les familles chrétiennes connaissent, comme les autres, beaucoup de turbulences. Il est temps que les chrétiens se réveillent, reviennent à la Parole de Dieu, comprennent leur rôle respectif  et prennent au sérieux leurs responsabilités au sein de leur famille. C’est comme cela que l’amour, la paix et l’unité y régneront, selon le plan du Seigneur.

Aujourd’hui, la cellule familiale est de plus en plus fragile, comme en témoigne le nombre croissant de séparations et de divorces, et il faut bien constater que les familles chrétiennes ne sont pas épargnées.

De nombreux mariages chrétiens se brisent en laissant souvent des blessures profondes. Pourtant, le divorce n’est pas le plan de Dieu. La triste réalité, c’est que l’Église a ouvert la porte à l’esprit du monde et a accepté beaucoup de compromis.

Il est grand temps qu’elle réagisse ! Car si vous avez le Seigneur, vous avez la solution en prenant votre croix, en mourant à vous même et en servant le Seigneur et là, votre couple va être fort !

Je suis convaincu que si nous revenons à sa Parole, Dieu nous aidera à comprendre sa volonté dans ce domaine. Je suis persuadé que le Seigneur Jésus veut intervenir dans nos vies et nous éclairer afin que nous, maris et femmes, soyons unis et  servions  le Seigneur Jésus en nous aimant et en nous respectant.

Les couples chrétiens sont appelés à devenir des exemples, des modèles non seulement pour leurs enfants, mais aussi pour ceux qui les entourent.

Un frère, ou une sœur qui est à la place que le Seigneur Jésus a préparée pour lui ou pour elle ne peut qu’être heureux et heureuse. Par contre, celle qui essaye de prendre une place ou de se faire reconnaître à une place qui n’a pas été prévue pour elle est comme lorsqu’on marche avec des chaussures avec une ou deux tailles inférieures à la taille de notre pied, ces chaussures nous blessent, brûlent nos pieds et nous emmènent dans un chemin de douleur inutile non prévu par le Seigneur mais  notre chair nous entraîne à marcher et à persévérer par orgueil et fierté.

Maintenant, concernant le mariage même :
Je vous rappelle l’ordre du Seigneur pour les couples dans Genèse 1 : 28 & 29 « Dieu créa l’homme et la femme les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre. Et Dieu dit : Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence : ce sera votre nourriture. »

Mais le mariage est une grande aventure,  pour expérimenter davantage la grâce de Dieu et réaliser notre état charnel. Qui étant jeune marié n’a pas appris beaucoup de choses sur lui-même ?  De ses attitudes ? de ses bouderies, de ses enfantillages, de ses caprices, etc. Qui mieux que la personne à côté de nous, peut remarquer notre réel état ?  Nous connaître mieux que nous même ?
Je me souviens de mes premiers temps de mariage ou je me croyais bien à tous niveaux, jusqu’au jour ou ma femme découvre qu’elle avait épousé un enfant capricieux et plein d’orgueil ?

C’est pourquoi les premières années sont si difficiles, mais persévérons et surtout acceptons de changer, de nous humilier, prêt à nous identifier au Seigneur Jésus, Puis à partager ses souffrances et à mourir à nous-mêmes et à nos désirs, la vie de notre couple sera alors établie sur un bon fondement
La prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu.

Définissons les conseils basiques avant de nous engager :

1 Critère : Ne nous pressons, pas prenons notre temps

 2 Critère :  Se marier c’est de quitter sa vie de célibataire pour s’unir à vie avec une nouvelle personne, c’est de fusionner avec cette personne pour devenir une seule personne, un couple à la gloire de Dieu. Genèse 2.24

3° Critère : Le but de mon mariage doit être défini et claire : Je me marie pour avoir une aide pour accomplir le plan de Dieu et le servir pleinement pour cela mon choix doit répondre à des critères bibliques qui nous sont donnés dans la Parole de Dieu.

4° Critère : C’est un engagement durable pour la vie entière, pour les bons jours et pour les mauvais jours.

5° Critère : accueillir une personne nouvelle : différente de moi, avec laquelle je dois former une harmonie à la gloire du Seigneur dans ma vie, Alors que nous avons des origines différentes, mais Dieu est capable de nous unir par son Esprit.

Maintenant comment s’assurer que je fais la volonté de Dieu ?

1° S’assurer que la personne qui tourne autour de nous, est réellement née de nouveau, pas uniquement « chrétienne » de non ou de tradition, mais a fait une rencontre personnelle avec le Seigneur Jésus et surtout a reçu le pardon de ses péchés et maintenant marche dans une vie pureté et sanctification. 

2° Que sa vie est basée sur le vrai Evangile de la mort et de la résurrection du Seigneur.
 Là, encore beaucoup vont nous dire qu’il ou qu’elle marche de cette manière, mais à vous de discerner la réalité des véritables signes d’une vie chrétienne : l’humilité, le brisement, le désire d’un pardon dés le moindre faux pas, etc.

3° Qu’il a la même vision que vous qui voulez mettre le Seigneur en premier dans votre vie et surtout de vouloir le servir de tous vos cœurs.

4° Se méfier des apparences, tout ce qui brille, n’est pas d’or ! 
Un passé connu et reconnu et partagé. Je connais une sœur qui le jour de son mariage a appris par Monsieur le maire que son futur mari avait été déjà marié trois fois. D’autre on apprit qu’il avait fait des séjours en prison. Renseignez-vous  : Faite une enquête de proximité, interrogez ses amis, ses collègues et vous s’aurez vite a qui vous avez à faire et après vous pourrez décider en toute connaissance de cause.

Être ensemble dans une vision de la famille qui doit correspondre aux critères bibliques.  L’homme a sa place comme sacrificateur et autorité principale de sa maison, son épouse comme aide et soutient de son mari, désirer ensemble transmettre la foi à vos futurs enfants.

6 °Avoir l’approbation de vos conducteurs spirituels qui sont là pour veiller sur vous et qui veille à votre croissance spirituelle.

Avoir l’approbation de vos parents respectifs.

La grande question qui est en même temps le grand piège : Être tous les deux chrétiens ?

Pour ma part, je vous dirais que c’est indispensable et qu’il ne fait pas laisser imaginer une autre alternative.

En plus de 50 ans de ministère, j’ai vu tellement de personnes ne pas suivre ce conseil et se marier puis aller à la catastrophe pour eux, mais aussi pour les enfants coincés dans un conflit permanent entre leurs parents.

Déjà un mariage n’est pas facile, mais de faire un attelage disparate est quasiment assuré d’aller à la catastrophe. Et surtout, n’ayez pas l’audace ou l’orgueil de dire comme j’ai entendu quelques fois, je suis prêt à prendre le risque de m’unir à un inconverti et on verra. Une telle attitude conduit à une catastrophe et nous voulons vous éviter ses multiples tourments qui vous détruiront vous et vos enfants.  

Je vous rappelle ce verset 2 Corinthiens 6 : 14. “Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité ? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ?”

Maintenant, vous allez me poser la question ; Que faire des signes que j’ai reçu ?

Attention, nous sommes de grands rêveurs, toujours prêts à imaginer des signes pour confirmer nos désirs charnels ?  Je me rappelle d’un frère sincère, mais en plein rêve amoureux déclarer dans la prière :

Seigneur, si la jeune fille passe ce soir devant la porte de ma maison à telle heure. Je saurai que c’est celle que tu as choisie pour moi !  En réalité tous les soirs en sortant de son travail, elle passait à la même heure devant sa maison. Ils se sont mariés et cela a fini en catastrophe, car la beauté physique est éphémère et il faut rechercher la beauté du cœur qui seule dure.

Maintenant, nos amis, nos sœurs, nos frères et bien d’autres peuvent vous donner des prophéties dans le sens du mariage, mais n’en tenez pas compte, le mariage est un sujet vital et tellement important assurez-vous que la personne que vous voulez épouser répond aux critères bibliques fondamentaux pour vous.

Une autre question que l’on me pose souvent est la sexualité ?

C’est vraiment un moyen de savoir lorsque vous êtes fiancé si votre futur conjoint vous respecte et sait se tenir. Si ses belles déclarations sont conformes à ses actes. Sinon, fuyez toute personne qui voudrait  insister à rentrer dans une relation sexuelle avant le mariage, sous tous types de prétextes comme tester votre comptabilité amoureuse. Quand vous rentrez dans une relation sexuelle avant le mariage, vous rentrez dans le piège du péché  qui vous cachera la vérité sur l’autre et sur ses mobiles. Et vous vos mobiles deviendront uniquement charnels. Préservez-vous de tomber dans ce piège.

Je veux vous donner mon témoignage en tant que papa.

Je suis père de trois enfants et j’ai vu chacun se soumettre ou se révolter face au plan d’amour du Seigneur. Et comme un spectateur, ne pouvant pas intervenir matériellement, mais uniquement dans la prière, J’ai vu leurs chemins s’éloigner du plan de Dieu, mais aussi leurs chemins s’éclairer au fur et à mesure du temps et de nos prières.

Le chemin de ma fille Johanne a été pour moi un chemin exemplaire et je suis très fier de ma fille qui a su toute sa jeunesse se préserver du monde et se garder pour le plan de Dieu pour sa vie.

Sa vie a été un exemple lorsqu’elle était jeune, son amour débordant pour le Seigneur a été discret et empreint de grande pudeur. Ma fille a été élevée entre ses deux frères, a dû apprendre à s’affirmer et pour se défendre entre ses deux frères, elle est devenue un peu « garçon manqué » essayant de faire aussi bien que ses frères pour monter aux arbres, à bicyclette, bricoler ou pour s’affirmer devant eux. Je me souviens qu’à l’âge de 5 ans après avoir suivi une étape du tour de France à la télévision alors que nous étions en vacances dans un petit village des Vosges, elle a pris son vélo pour faire le tour de France.

Et comme nous ne la trouvions plus ,nous avons dû prendre la voiture et partir la chercher dans toutes les directions possibles. Au bout d’une longue heure de recherche. Nous avons fini par la retrouver couverte de sueur en train de monter une côte abrupte. Elle voulait faire « le tour de France ». Elle se sentait plus faible physiquement que ses frères, alors elle cherchait sa force dans la prière et la lecture de la Parole de Dieu. Elle lisait fidèlement sa Bible d’abord chaque matin avec toute la famille pour le culte familial puis individuellement.

Le mariage ou les amis garçons n’étaient pas sa préoccupation, elle avait des amis garçons qui étaient les copains de ses frères, et à cette époque ma fille s’habillait un peu comme un garçon. Nous avions ma femme et moi confiance en elle et nous étions prêt à la relâcher dans le plan de Dieu  et dès ses 15 ans où elle est partie retrouver les frères et sœurs de nos églises de l’autre côté du monde pour le servir et partager l’Évangile avec des jeunes de son âge. Son itinéraire n’était pas facile, elle devait arriver à Londres, changer d’aéroport en prenant le train, puis le bus et repartir sur l’ Afrique du Sud, puis devait prendre un  avion pour le Zimbabwe et arriver à Bulawayo.

Elle commençait à peine à maîtriser l’anglais et là encore se confiant dans le Seigneur elle a su trouver l’aide nécessaire  et trouver l’assurance qu’il l’allait la conduire à bon port et le Seigneur l’a aidée.

À l’âge de 21 ans, ma fille finissait son BTS d’informatique à l’île Maurice, puis quelques années après, elle nous a dit que le Seigneur lui avait montré son futur mari : un certain Vincent, mais que celui-ci n’avait manifesté aucun intérêt particulier pour elle, mais qu’elle était dans la foi.

Ce jeune homme qui vivait à l’île Maurice était le copain de notre fils ainé, aux temps où nous avions été vivre en famille sur cette île en 1988, époque ou Johanne et Vincent n’avaient que 6 ans.  En 2004, soit 17 ans après, ils se retrouvent mais Vincent était timide et n’osait pas lui parler de son cœur,  un jour elle a reçu dans la prière qu’elle allait vérifier si c’était bien du Seigneur cette parole qu’elle avait reçue Elle a parlé aux pasteurs et aux anciens responsables de son groupe de prières qui lui ont dit ce n’est pas à toi de lui parler, normalement c’est à lui de te proposer.

Mais ressentant que cela venait du Seigneur, elle a pris son courage à deux mains et a donné rendez-vous au jeune homme, qui tout honteux de n’avoir pas fait le premier pas, a accepté tout  de suite la proposition de mariage de ma fille. Ils se sont mariés en 2005 et ont 3 enfants qui aiment et servent à leur tour le Seigneur Jésus.

Ma fille est un exemple pour moi, même si le modèle est encore bien imparfait comme ses parents d’ailleurs. Elle n’a jamais aimé ou embrassé d’autres garçons que celui que le Seigner avait prévu pour elle !

Ma fille est un exemple pour moi, même si le modèle est encore bien imparfait comme ses parents d’ailleurs. Elle n’a jamais aimé ou embrassé d’autres garçons que celui que le Seigner avait prévu pour elle !

C’est un exemple de la grâce de Dieu, car lorsqu’une jeune fille connaît le Seigneur Jésus et quand elle place en Lui sa confiance, sa vie est une suite d’événements heureux qui lui vont lui apporter paix, joie et sécurité dans le Seigneur. Si je vous raconte cette histoire personnelle ce n’est pour parler de ma propre famille,  mais au contraire, c’est pour inciter les jeunes filles à se donner au Seigneur Jésus le plus tôt possible dans leur  vie et à lui faire confiance pour le mari qu’il a préparé pour elles et qu’il leur  donnera en son temps.

Surtout n’essayez pas de trouver par vous-même et surtout méfiez-vous de vos désirs charnels qui trop souvent brouillent le plan de Dieu et vous laisseront toujours insatisfaite. Mais faite confiance à Dieu il saura vous conduire mieux que vous même !

Mes frères et sœurs je voudrais prier pour vous, car tous les jours je reçois des appels téléphoniques de sœurs et de frères en détresse, d’ailleurs, un plus grand nombre de sœurs comme ce matin, une sœur mariée à un pasteur, qui vient d’apprendre que son mari la trompe depuis le début de son mariage alors qu’ils ont maintenant trois enfants et que son mari à plein d’enfants ailleurs, tout en prêchant chaque dimanche à l’église dans l’église évangélique de sa ville. Quelle honte et surtout quand ce mari va passer devant le Seigneur Jésus où il s’entendra dire : – « Je ne connais pas » alors qu’il aura toute sa vie était un faux pasteur conduisant les autres à la perdition. C’est terrible !

Seigneur, je te prie pour les jeunes filles et jeunes hommes chrétiens afin qu’ils sachent choisir le conjoint que tu as préparé pour eux et qu’ils sachent d’abord t’être fidèles à toi et ils pourront alors être fidèles à leur conjoint.  Seigneur, ta parole nous dit : « Que la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit ” Je prie pour que chacun  fasse le bon choix !  Et, reste dans l’Esprit à servir le Seigneur !

Mes frères et sœurs, nous allons terminer cette vidéo.

Rendez-vous donc au fil des mois où je vais développer la suite sur cette série sur la famille. Je parlerai du rôle du mari, du rôle de la femme, des enfants, des finances et enfin différents sujets et je suis sûr que ça va être passionnant. A bientôt !

Español

Close Menu

About Salient

The Castle
Unit 345
2500 Castle Dr
Manhattan, NY

T: +216 (0)40 3629 4753
E: hello@themenectar.com