Skip to main content

Pourquoi fêter Noël ? Jean-Louis Gaillard

C’est la 3° année que je vous écris en cette période de l’année pour tirer la sonnette d’alarme sur cette fête de Noël qui pour moi est tout à fait incompatible avec la vie chrétienne normale et épanouie d’un enfant de Dieu né de nouveau et souhaitant vivre en ressemblant à Jésus, Son Sauveur et Seigneur.
L’année dernière, on m’a demandé de rédiger un article sur un journal chrétien par internet pour connaître quels étaient mes arguments pour ne pas fêter Noël. Et le lendemain paraissait l’article d’un pasteur ami sur ses arguments pour fêter Noël. Bien sûr, j’avais écrit cet article, non pas sous forme d’arguments, mais par conviction puis mon ami a aussi parlé de ses convictions et nous nous sommes appelés au téléphone, car nous sommes deux frères pasteurs qui nous connaissons bien, nous avons donc conclu que chacun d’entre nous avions des convictions différentes mais que le principal était que nous nous aimions et restions amis, car ce que Jésus-Christ a fait pour nous va au-delà de toutes différences d’opinions ou de convictions.
C’est vraiment à chacun d’entre nous d’avoir sa conviction personnelle et de décider de ce que nous voulons vivre.

Je connais un pasteur qui a une chère Maman âgée de 98 ans et lorsqu’il va lui rendre visite, elle est tout heureuse de lui montrer ses photos de quand il était bébé, bien potelé, nu sur un matelas à langer. C’est pour lui un moment pénible où il ne comprend pas pourquoi sa maman veut toujours lui montrer chaque année ces mêmes photos, alors qu’il est devenu un homme, depuis plus de 50 ans au service du Seigneur, qui a donné sa vie comme serviteur du Seigneur annonçant au monde que Jésus était leur Sauveur et Seigneur.

Eh bien, fêter Noël, me disait-il, c’est faire la même chose avec le Seigneur Jésus que nous présentons comme « le petit Jésus » en oubliant totalement sa vie, sa mort sur la croix, puis sa résurrection pour sauver chacun de nous de nos péchés et de nous donner la vie éternelle.
C’est vrai qu’en temps qu’un enfant, il ne dérange personne, on fait ce qu’on veut d’un enfant mais par contre, parler du péché dérange, et cela met mal à l’aise les êtres humains surtout au moment des fêtes où la manifestation de la chair est à son comble.

Quand nous étudions la Parole de Dieu et tout particulièrement l’Ancien Testament, Dieu a toujours reproché à son peuple de boiter des deux pieds, de mélanger la loi de Moise avec les fêtes païennes et leurs nombreuses idoles. Cela s’appelle le syncrétisme : Un syncrétisme est un mélange d’influences. Le terme de syncrétisme vient du mot grec συνκρητισμός / sunkrêtismós signifiant « union des Crétois ». Initialement appliqué à une coalition guerrière, il s’est étendu à toutes formes de rassemblement de doctrines disparates, il est surtout utilisé à propos de religion et particulièrement pour Noël ! Où sont associés les rites païens avec l’anniversaire de Jésus dont on sait pertinemment que cela ne pouvait pas être à cette date.

Vous retrouverez davantage de détails dans une de mes vidéos sur YouTube : « Est-ce que les chrétiens devraient fêter noël ? (10) » et une autre : « Noël a-t-il sa place dans l’église ? (44) ».

Jusqu’à quand clocherez-vous des deux côtés ?  C’est ainsi que le grand prophète Élie s’exprima devant Ephraïm, l’Israël du Nord : « Élie s’approcha de tout le peuple, et dit : Jusqu’à quand clocherez-vous des deux côtés ? Si l’Éternel est Dieu, allez après lui ; si c’est Baal, allez après lui ! » 1 Rois 18 : 21
Élie sait qu’Israël « boite », mais pas « des deux côtés ». C’est une manière imagée de dire qu’Israël fait des compromis inacceptables. Démontrant l’absence de crainte de l’Éternel :
2 Rois 17 :28 « Ainsi ils craignaient l’Éternel, et ils servaient en même temps leurs dieux d’après la coutume des nations d’où on les avait transportés. Ils suivent encore aujourd’hui leurs premiers usages : ils ne craignent point l’Éternel, et ils ne se conforment ni à leurs lois et à leurs ordonnances, ni à la loi et aux commandements.

– Le culte de Mithra, dieu du soleil, était très populaire.  Regardons nos fêtes, c’est fait uniquement dans un but commercial : Noël, le jour de l’An, la fête des saints, la fête des rois, la Saint-Valentin, halloween, fêtes des mères, fêtes des pères, fête des grands-mères, fête des grands-pères, etc. Le marketing nous en invente tous les ans …

L’un des arguments de proNoël est de dire que c’est depuis peu que cette fête est contestée par certains.
Eh bien, c’est bien mal connaître l’histoire !

Encore quelques lumières pour savoir comment cela est arrivé : Il faut savoir que pendant les 4 premiers siècles, les chrétiens ne fêtaient pas cette période qu’on a appelé plus tard Noël qui était considéré comme une fête païenne. Elle a été instituée par le pape Grégoire après que Constantin, l’ennemi des chrétiens, ait embrassé le Christianisme pour en faire une religion d’État.

Le pape Grégoire avait envoyé des missionnaires catholiques pour faire cesser ces fêtes païennes, mais comme ils n’arrivaient pas à stopper cet enthousiasme populaire, Ils ont écrit au Pape Grégoire :

 » Que puis-je faire à ce sujet ? » Le Pape Grégoire a pratiquement dit :

-« Si tu ne peux pas les arrêter, rejoins-les. » Mais ce qu’il a dit en réalité, c’est :

 » Baptisez-les dans le Christ, amenez-les dans l’Église et  » Faites-le au nom du Christ. «  De plus, il a suggéré, « Alors qu’ils célèbrent la naissance du soleil, vous pouvez dire : ‘Nous allons célébrer le Soleil de la Justice’ « . C’est une citation de l’Ancien Testament 

Malachie 4 : 2, mais pour vous qui craignez mon nom, se lèvera Le soleil de la justice, et la guérison sera sous ses ailes ; vous sortirez, et vous sauterez comme les veaux d’une étable,

Donc, c’était la stratégie missionnaire de l’église romaine catholique où la religion était associée au pouvoir politique : 

« Si vous ne pouvez pas convaincre les gens d’arrêter ces choses païennes, alors amenez-les et intégrez-les dans le programme de l’église et tout le monde sera content. »

Je ne suis pas du tout convaincu que ce soit la bonne manière de faire. Nous avons beaucoup d’exemples où dans certains pays comme les Philippines et l’ Amérique latine, j’ai trouvé que les catholiques pratiquaient encore l’animisme et le spiritisme parce que c’était leur religion d’origine. Ils en ont fait un mixte ! Madagascar avec le culte des morts. Haïti, avec le Vaudou, etc.

Le 25 décembre est donc devenu l’anniversaire officiel de Jésus. Bien sûr, ce n’est pas du tout cela, il n’est pas né en décembre. Les bergers ne surveillent pas leurs troupeaux la nuit en décembre, il y a souvent de la neige sur les collines d’Israël en décembre. On nous dit dans la Bible quand il est vraiment né, ce qui ne ressemble en rien au mois de décembre.
Puis l’institution de la messe de minuit et le chant Minuit Chrétien.  

C’est terrible à dire, mais les églises évangéliques sont rentrées dans la danse et j’ai été souvent dans des églises où les gens installent un grand sapin pour noël ,alors que la parole de Dieu condamne tout culte au pied de l’arbre vert qui est une idolâtrie 

1 Rois 14 :23-24 Ils se bâtirent, eux aussi, des hauts lieux avec des statues et des idoles sur toute colline élevée et sous tout arbre vert. 24 Il y eut même des prostituées dans le pays. Ils imitèrent toutes les abominations des nations que l’Éternel avait chassées devant les enfants d’Israël.

2 Rois 16 :4 Il offrait des sacrifices et des parfums sur les hauts lieux, sur les collines et sous tout arbre vert.

Ezéchiel 6 : 13 Et vous saurez que je suis l’Éternel, Quand leurs morts seront au milieu de leurs idoles, autour de leurs autels, sur toute colline élevée, sur tous les sommets des montagnes, sous tout arbre vert, sous tout chêne touffu, là où ils offraient des parfums d’une agréable odeur à toutes leurs idoles. 

Jérémie 2 : 20 Tu as dès longtemps brisé ton joug, rompu tes liens, et tu as dit : Je ne veux plus être dans la servitude ! Mais sur toute colline élevée et sous tout arbre vert tu t’es courbée comme une prostituée.

   C’est là une  référence à l’adultère, qui est symbole d’idolâtrie, ainsi que l’association de ces lieux avec les sacrifices aux idoles qui allaient jusqu’à sacrifier leurs enfants à ces faux dieux

 Ésaïe 57 : 5 S’échauffant près des térébinthes, sous tout arbre vert, égorgeant les enfants dans les vallées, sous des fentes de rochers ?

Y a-t-il des réformateurs qui se sont opposés à la fête de Noël ? 

Bien sûr que tout au long de l’histoire de l’église, Dieu lui-même a toujours su garder un petit peuple fidèle pour le suivre totalement. 

Avec la Réforme protestante, principalement avec  Luther et Calvin, un grand changement s’est produit. Luther a lutté contre tout ce qui était catholique romain, et bien sûr, Noël était catholique romain . Il a également lutté contre les racines païennes de Noël. Néanmoins, Martin Luther a cédé, comme l’ont fait la plupart des églises d’état : Quand vous êtes une église d’état, vous vous considérez comme incluant tout le monde. Vous êtes le pasteur d’un pays, et donc la tendance dans les églises d’État est de conserver les coutumes et les sentiments publics. Luther a donc fait célébrer Noël à contrecœur, mais il aimait surtout sa guitare, chanter des chansons et des chants de Noël aux enfants. Il l’a donc gardé. 

Jean Calvin, quant à lui a fait le contraire. Calvin s’est fortement opposé à toutes les fêtes de toute sorte donc à Genève, Calvin n’aurait rien eu à faire avec noël. Le calvinisme sous la forme du presbytérianisme est arrivé depuis la Suisse et s’est répandu surtout en Ecosse où John Knox , ami de Calvin fut le réformateur de l’Eglise écossaise ,il rompit avec la tradition liturgique latine .John Knox a organisé l’Eglise presbytérienne et fut l’une des figures de la réforme écossaise entamée en. 1528. 

  En général, aux temps de la Réforme protestante ,tous les Calvinistes refusèrent Noël : John Knox, Cromwell en Angleterre, mais le peuple a réclamé un roi et ses fastes, ce qui a relancé les fêtes païennes. 

Aujourd’hui, nous avons eu beaucoup d’appels téléphoniques ou de contacts  sur les réseaux sociaux de chrétiens ou de non chrétiens cherchant la vérité . Ils nous ont dit ne pas comprendre que les soi-disant chrétiens évangéliques se fourvoyaient dans ces fêtes ,ils  recherchaient  de vrais chrétiens et pour eux , trouver des chrétiens qui ne fêtaient pas cette fête païenne était un critère déterminant.
Et c’est comme cela que des ex-musulmans sont venus à connaître Jésus-Christ  et des ex-témoins de Jéhovah qui cherchaient la vérité ont rencontré Jésus Christ.

J’ai d’ailleurs reçu de nombreux témoignages de personnes comme cette sœur nouvellement née de nouveau en Jésus-Christ écoutez-la :

Bonjour, je m’appelle Adama

Je suis née musulmane et de l’âge de 10 à 23 ans j’ai grandi chez les Témoins de Jéhovah avec beaucoup de rigueur et de légalisme.

Puis j’ai traversé une période de désert où je me suis perdue dans le monde avec toutes ses distractions.

Il y a quelques années, j’ai été confrontée aux souffrances physiques d’une personne très importante pour moi, et c’est durant cette longue maladie que j’ai commencé à rechercher véritablement la présence de Dieu.

Malheureusement, pendant le confinement dû à la COVID 19 cette personne est décédée des suites de sa maladie .

Dans ma quête du Seigneur, je ressentais qu’il fallait absolument que je sorte complètement des doctrines des Témoins de Jéhovah. C’est alors que j’ai commencé à lire une autre Bible que la leur, et plus j’avançais dans la lecture, plus je ressentais vraiment le cœur du Seigneur, je suis née de nouveau, je me suis faite baptiser par immersion.

J’ai eu des convictions profondes sur des critères indispensables à une vie chrétienne équilibrée, refusant tous compromis.

Par exemple, je ne comprenais pas que les chrétiens évangéliques puissent :

_ Sous couvert de célébrer le Seigneur, fêter Noël comme les païens et avoir des sapins et toutes les décorations qui représente l’esprit de noël dans leurs locaux, ce qui pour moi représente une idolâtrie.

Le Seigneur Jésus a dit « je suis le chemin la vérité et la vie » et nous savons tous qu’il n’y a aucune vérité dans la fête de noël !

_ Ma compréhension d’Éphésiens 4 verset 11 est que les ministères d’autorité sont exclusivement réservés à des hommes. Alors qu’actuellement on peut voir de nombreuses femmes « pasteur ». Pourtant l’Apôtre Paul précise que la femme ne doit pas prendre autorité sur l’homme.

_ Un autre point pour moi est : qu’il est impossible qu’un chrétien né de nouveau puisse être possédé, car Jésus a dit : que « celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le Monde » !  On peut constater que dans les Évangiles à chaque fois qu’une personne possédée était dans la présence du Seigneur, les démons eux-mêmes se manifestaient, car ils ne pouvaient pas rester dans la présence du Seigneur Jésus-Christ.

Pour ma part, je souhaitais vivre l’Évangile dans la pleine vérité et une communion fraternelle avec mes frères et sœurs dans une assemblée qui répondait à ces critères. En cherchant sur Internet, et, je me suis aperçue que peu d’églises vivaient selon ces convictions.

C’est alors que j’ai vu un message sur YouTube « Les chrétiens doivent-ils fêter Noël ?» J’ai écouté et tout ce qui était partagé correspondait à ma compréhension de l’Évangile.

Depuis le Seigneur a fait grâce, j’ai trouvé l’assemblée chrétienne qui correspondait à la vérité de l’Évangile. 

Pour terminer, rappelons-nous toujours !

Math 5 :13 Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on ? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. 

 Mais regardons Colossiens 3 : 1-10. Voici ce qu’il est dit pour les vrais chrétiens :

Colossiens 3 : 1-10 Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. 2 Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. 3, Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu.4 Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire. 5 Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l’impudicité, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie. 6 C’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion, 7 parmi lesquels vous marchiez autrefois, lorsque vous viviez dans ces péchés.8, Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l’animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche. 9 Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses œuvres, 10 et ayant revêtu l’homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé.

Puis en conclusion Épitre de Paul aux Colossiens 3 : 23-25

23 Tout ce que vous faites, faites-le de bon cœur, comme pour le Seigneur et non pour des hommes,24 sachant que vous recevrez du Seigneur l’héritage pour récompense. Servez Christ, le Seigneur.
25, Car celui qui agit injustement recevra selon son injustice, et il n’y a point d’acception de personnes.

Close Menu

About Salient

The Castle
Unit 345
2500 Castle Dr
Manhattan, NY

T: +216 (0)40 3629 4753
E: hello@themenectar.com